Astronomers think that in the future the "Cheshire Cat" group will become what is known as a fossil group, a gathering of galaxies that contains one giant elliptical galaxy and other much smaller, fainter ones. Today, researchers know each "eye" galaxy is the brightest member of its own group of galaxies and these two groups are racing toward one another at over 300,000 miles per hour. Data from Chandra (purple), which has been combined with optical data from Hubble, show hot gas that has been heated to millions of degrees, which is evidence that the galaxy groups are slamming into one another. Chandra's X-ray data also reveal that the left "eye" of the Cheshire Cat group contains an actively feeding supermassive black hole at the center of the galaxy.

Clin d’œil matinal

Francette Lazard

Chaque matin, je commence ma navigation sur les différents sites Internet qui composent ma revue de presse, en ouvrant celui de la Nasa. Il offre  une photographie qui invite au rêve, stimule l’intérêt, ne laisse jamais indifférent. J’y découvre, aujourd’hui …  un clin d’œil,  ci-dessus en « image à la une ».

L’explication qui l’accompagne incite à la réflexion*.  Elle évoque le  centenaire de l’article sur la relativité générale d’Albert Einstein paru en novembre 1915. Elle montre comment son élaboration théorique, qui supposait l’existence d’une « lentille gravitationnelle » est désormais directement vérifiée par la prouesse de la photographie.

Quoi de plus familier  aujourd’hui que le GPS ? Il fonctionne en intégrant les implications d’une  hypothèse théorique qui  semblait il y a un siècle relever de l’abstraction la plus totale.

J’apprécie le clin d’œil matinal.

L’image « intempestive » venue des profondeurs de l’espace percute les autres titres d’une actualité de douleur et d’angoisse,  plombée  par les injonctions à la guerre, par la marée montante du chômage, Elle me conforte,  dans la pesanteur du temps, dans une approche qui me tient à cœur.

Trop souvent, on oppose  les contraintes des réalités à la formulation d’autres voies possibles, élaborées « en théorie ».  Au nom, bien sûr, de la  nécessaire efficacité,  Or, dans leur abstraction, les idéaux d’émancipation qui dessinent un horizon alternatif sont, plus que jamais, des points d’entrée indispensables pour concevoir, en théorie comme en pratique, les réponses aux dossiers les plus immédiats.

Je songe à la résonance actuelle des  mots d’ordre, anciens ou plus récents : « un monde sans arme et sans guerre »,  « l’humain d’abord ».

Ils peuvent émerger de l’idéal théorique pour s’imposer en impératif politique capable de rassembler. Car ces mots d’ordre  haussent la pensée au niveau des défis de civilisation. Ils donnent  sens et efficacité aux  propositions du moment, à la générosité de l’action.

* Cf http://apod.nasa.gov/apod/astropix.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>