Rêver en couleurs

En cherchant sur Wikipédia l’origine de l’expression « tirer des plans sur la comète », j’ai lu, par surcroît, son équivalent québécois: « rêver en couleur ». J’ai aimé l’image, tout en me demandant si nos songes, dont on perd si vite la trace au réveil, n’étaient pas, quelquefois, parés de reflets chatoyants. Le « noir et blanc » des photos de Rosetta ? Cela va de soi, me disait-on. Il n’y a pas de couleurs dans l’espace.

Et voilà que je vois dans la presse une photo-couleur de la comète ! La revue « Sciences et Avenir » nous explique en détail sur son site le phénomène d’une « érosion spatiale » dont l’effet rouge-sombre est, semble-t-il, légèrement avivé pour la démonstration.

Continuer la lecture de Rêver en couleurs

Avis de tempête

René Piquet

Le suicide français. Le succès de librairie de ce livre est indéniable. Les raisons ? Le récit, la fresque couvrant plusieurs décennies de la vie de la société ?  Non.

Non, je ne le crois pas, surtout après avoir lu les 500 pages de ce livre d’Eric Zemmour. Combien de lecteurs sont allés au terme de cette volumineuse publication ?  Non, les raisons du succès sont ailleurs. Sans doute la rencontre d’une pensée profondément conservatrice avec le désarroi, réel et compréhensible, de nombreux citoyens.

Continuer la lecture de Avis de tempête

Tirer des plans sur la comète

Les proverbes comme les expressions courantes semblent relever d’un bon sens enraciné dans la nuit des temps.

Imaginer tirer des plans sur une comète ? Vraiment impossible, cela semblait évident ! Jusqu’à l’exploit de Rosetta et de Philae que nous venons de vivre en direct. Belle incitation à contester la fallacieuse opposition de l’idéal du rêve à la contrainte du réel.

Continuer la lecture de Tirer des plans sur la comète

Le temps est devenu interrogatif

Francette Lazard

Tous les six mois, le changement d’heure annoncé m’agace. Je ne sais jamais dans quel sens avancer ou retarder les montres. Pourtant, une fois l’opération lancée, tout semble évident. Et les horloges des box, des iphone, des ordinateurs et autres tablettes se mettent, seules et  sans tâtonner,  à l’ heure requise.

Continuer la lecture de Le temps est devenu interrogatif